Menu

Voici ce que Ygor le meilleur ami d'une mamange à publié sur sa page facebook....

Beaucoup trop de couples se retrouvent seuls face à leur tristesse. Ils sont en proie au désarroi, à la culpabilité, à la solitude...la société les abandonne souvent ne sachant pas comment les répertorier, les classer. Souvent considérés comme "pas encore parents", leur peine n'est pas suffisamment prise en compte. Pourtant leur tristesse est entière, voire démultipliée. A leur deuil se rajoute l'incompréhension de leur entourage qui, ne sachant pas comment agir, ne mesurant pas l'effondrement de leur vie, choisit le silence....ces parents anéantis doivent alors supporter les maladresses, le mutisme. L'entourage cherche souvent à s'auto-protéger tant sa propre peine le submerge. Il ne se rend alors pas compte de l' impression qu'il laisse aux parents meurtris. Tout ceci résulte d'une société qui catégorise les gens et détermine ensuite, de façon arbitraire, l'importance de leur peine et, par conséquent, l'importance, en retour, de la considération "adéquate". Mais la peine de parents qui perdent leur enfant ne peut être quantifiable. La perte d'un enfant doit automatiquement entraîner le maximum d'attention, de considération, d'amour des proches, mais aussi de la société. C'est d'Humanisme dont il est question....et c'est bien de ça que nous manquons trop souvent. Je n'ai pas connu Tom. Mais à voir la tristesse de ces parents que j'aime, je ne peux que me joindre à leur peine...je ne peux que considérer la fin de cet enfant comme si c'était le mien, sans jamais , bien sur, en éprouver la même tristesse que celle qu'éprouve ses parents... mais ma tristesse est à la hauteur de l'amitié que je leur témoigne. Et la tristesse incommensurable des parents, c'est un poids, un fardeau, une blessure profonde que l'on partage entre amis et membres de la famille pour les aider à la supporter....En l'Honneur de Tom et de tous les "Tom" qui partent trop tôt, le minimum est de soutenir les parents en n'oubliant pas que nous sommes privés d'un être qui aurait pu nous rendre heureux, qui aurait rendu ses parents heureux et qui aurait, lui surtout, dû connaître le plus grand des bonheur: jouir de la vie.

Joomla 3.0 Templates - by Joomlage.com